Absence, souffrance et délivrance

30 Mar

Voilà 5 ans que je n’avais pas posté.

Puis, je me suis rappellée pourquoi ce blog a été créé.

Je parcourais les forums, aussi despérée que vous l’êtes

Mon dieu, c’est dur quand je revois ma tête

J’ai répondu à ceux qui m’envoyait des mp, mais tout ceci était bien trop lourd à porter

Pouvoir échanger, montrer qu’on pouvait y arriver, c’était ça le but premier.

Je me suis noyée dans mes larmes en répondant à vos courriers.

Que dire à une maman, qui me demande comment souffre son enfant ?

Que dire à cette jeune fille, qui veut en finir avec la vie ?

Ou à cette femme, dont le mari se replie, qui n’en peux plus de le voir souffrir ainsi?

J’ai échoué, j’ai réussi, j’ai renoncé parfois aussi

Des rêves envolés, mes douleurs à gérer, ma vie à entamer,

Ne m’en tenez pas rigueur’ j’ai aussi un coeur,

trop gros peut être, pour l’indifférence

Vos messages me font du bien comme ils peuvent être souffrance

Ne m’en tenez pas rigueur, j’ai aussi un coeur

De mon blog, mon téléphone, et ma télé, je suis restée éloignée

5 ans d’absence, ma vie a bien changée

Et cette première poussée ? Combien de temps à t elle durée ?

Un an ! Une putain d’année !

Et aujourd’hui ? Les choses se sont elles améliorées ?

Oui, non! j’ai juste appris à gérer.

Depuis tout ce temps’ je suis devenue deux fois maman

Raphaël a 3 ans, Alice arrive sur ses 1 an

C’est parfois compliqué, mais ça m’a permis d’avancer

J’ai des regrets professionnels, donc mes enfants sont devenus mes ailes.

J’ai encore des choses à partager , sans doute un message à délivrer

Je réalise que malgré tout, la vie est belle

C’est sûr j’aurais préféré garder la santé

Mais c’est grâce à mon malheur si aujourd’hui je sais apprécier mon bonheur.

Des portes se sont fermées, mais d’autres se sont ouvertes.

Je repense à cet enc*** d’infirmier

qui a dit à Alex qu’il serait bientôt mon ex

Que qd je serais en Charrette, il prendrait la poudre d’escampette

Qu’avec un Still, notre couple était vouė a l’échec

Ça l’avait tellement énervé qu’il m’a épousée dans la foulée

Connard d’infirmier aujourd’hui il me faut te remercier

J’ai entendu de ces salades : mais on ne voit rien, tu es sûre que t’es malade ?

De toutes façons, la douleur c’est dans la tête ! (On doit pas vivre sur la même planète )

Ou encore, ah c’est juste de l’arthrite, oui je connais c’est ce qu’a ma Tatie Brigitte

Un corps de vieux, une âme d’enfant

Je n’étais pas préparée à tous ces tourments

Aujourd’hui je me sens mieux, ou sinon je fais avec

La vie est si belle quand brille le soleil

Gardez en tête que le calme vient toujours après la tempête

Et même si à chaque fois c’est pareil

Je pense en être délivrée quand elle revient me tirailler

C’est un combat, une quête

Simple de déni ou refus de la laisser gagner

Je ne l’emporterai pas au paradis, je la laisserai ici

Elle n’aura pas notre peau, mais ça on se l’était déjà dit

Mes nuits, si longues font toujours place à la fatigue

Mais je tiens le coup, je suis debout, merci amour prodigue

Publicités

3 Réponses to “Absence, souffrance et délivrance”

  1. Gaelle 31 mars 2018 à 12:39 #

    Hello tout d abord Félicitation pour tes loulou ,ils sont magnifiques. Je me reconnais tout à fait dans ce que tu as écrit ma devise à moi c est CARPE DIEM bon courage à toi

    • stefnie 31 mars 2018 à 12:46 #

      Merci bcp Gaëlle 😃eh oui autant profiter tant qu’on peut on ne sais pas de quoi demain sera fait. Tu as des enfants? Je prépare un post sur l’heridite de la maladie car mon Loulou a aussi une maladie et on me dit que c’est dû à la mienne

      • Gaelle 3 avril 2018 à 2:01 #

        Hello oui peut on se parler en mp

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :